Cameroun: Pavillon Eto’o à l'hôpital Laquintinie cherche équipements médicaux


 

 

Après une série de questionnements sur les retards observés dans la construction du pavillon Samuel Eto’o à l’hôpital Laquintinie de Douala et alors que son inauguration imminente par le goleador est problématique, l’équipement du bâtiment se greffe aux inquiétudes.



 

Le pavillon pédiatrique qui porte le nom du célèbre footballeur camerounais commence à faire grincer les dents dans certains milieux de la santé publique dans la région du Littoral. La raison des inquiétudes est formulée dans une question: Qui va équiper le pavillon Samuel Eto’o?

D’après le partenariat signé entre le meilleur buteur de l’histoire des Lions indomptables et l’hôpital Laquintinie, il revient à la fondation Eto’o de construire et d’équiper le pavillon en équipements médicaux. Si l’on ne doute pas un seul instant de la capacité du footballeur à financer entièrement ce projet qui à bénéficié d’une levée de fonds de plus de 400 millions de f cfa à son lancement, il reste que le chantier piétine.
 

 Pavillon Samuel Eto’o Fils à l'hopital Laquintinie de Douala

Et cela n’arrange pas les affaires du top management de l’hôpital qui misait sur l’inauguration de ce pavillon pour clôturer en beauté « la semaine de l’hôpital » à défaut de l’avoir fait pour les 100 premier

jours comme il se murmurait. Au moment où l’on espère toujours que le footballeur viendra inaugurer son pavillon, une autre inquiétude nait.


Le pavillon qui a été rafraichi par de nouvelles couches de peinture attend d’être équipé depuis plusieurs mois. « Comment Eto’o va inaugurer un pavillon vide? », se demande une source proche du dossier qui indique que le footballeur aurait tellement été victime de surfacturations et autres types d’arnaque autour de ce chantier qu’il trainerait expressément les pieds pour manifester sa déception.

« Le problème est que l’équipement du bâtiment va nécessiter autant d’argent que sa construction. Il me semble que ce garçon a été abusé par ses amis blancs et noirs dans ce projet. Il n’est pas prêt de mettre la main à nouveau dans la poche »,ajoute la source.
Une autre source, face à l’impasse, indique que le plan B serait que la fondation Eto’o remette les clés du pavillon à l’ Etat qui pourrait l’équiper selon la disponibilité des moyens. Lorsqu’il peaufinait ce projet avec le footballeur, Dr Solle Gérémie, Directeur de l’hôpital Laquintinie de l’époque s’était opposé à l’idée de Samuel Eto’o qui voulait que l’ Etat construise et gère ce pavillon. «J’ai refusé que ce projet soit géré par des fonctionnaires»,avait-il confié à Info-cameroun.

A l’allure où vont les choses, il n’est pas exclu que les fonctionnaires que Dr Sollé redoutait prennent les commandes. Et que la corruption et le laxisme fassent leur loi sur ce projet social.

Avec Info Cameroun
TAG