Selon Samuel Eto’o, Gianni Infantino n’est pas lié à l’échec d’Issa Hayatou à la tête de la CAF (Vidéo)




Réputé être proche de l’actuel président de la FIFA, Samuel Eto’o a pris la défense de Gianni  Infantino face aux accusations du président sortant de la CAF, Issa Hayatou, qui accuse ce dernier d’avoir fait  campagne contre lui. 

Invité spécial du 19h50 mardi sur Canal 2 International, Samuel Eto’o a indiqué qu’il était temps que les jeunes intègre les cercles de décision de la CAF: «Il faut tout d’abord féliciter le président Issa pour tout ce qu’il a apporté au niveau international pour le football international. Certains ont critiqué une de mes sorties en disant que j’étais contre le président. Je ne suis pas contre le président. Il a travaillé, mais il y a des jeunes qui arrivent, qui ont de nouvelles idées. Si le président avait été réélu, ce qu’on souhaitait c’est que ces jeunes intègrent cette équipe. À quel moment ces jeunes pourront-ils apporter leurs idées, qu’ils soient écoutés, qu’ils essaient de changer quelque chose ?».

Pour l’ex-international camerounais, l’enjeu majeur de l’élection du malgache Ahmad à la tête de la CAF est l’organisation des championnats locaux africains: «Nous savons qu’en Afrique aujourd’hui le football ne se voit qu’au niveau international. Nous ne parlons pas de nos équipes nationales nous ne parlons pas de nos championnats qui normalement doivent être la base du football africain. Nos championnats sont presque inexistants. On a de grandes nations de football, mais de piètres championnats».

Samuel Eto’o n’a pas hésité à prendre la défense de son ami Gianni Infantino accusé par Issa Hayatou d’être à l’origine de sa chute, indiquant qu’ «Infantino n’y est pas impliqué». Eto’o a également expliqué son indéfectible soutien au nouveau président de la FIFA: «Je crois à Infantino, j’ai eu à discuter avec lui. Ce qu’il proposait pour l’Afrique m’allait. Je ne suis pas égoïste. Dès lors qu’il y a un grand intérêt pour l’Afrique, je m’aligne. La seule chose qui m’intéresse c’est que notre continent évolue».

Le footballeur s’est également penché sur ses nouvelles missions d’Ambassadeur de bonne volonté de l’UNICEF au Cameroun expliquant qu’il souhaite apporter de l’espoir aux jeunes défavorisés.


Avec CIN
TAG