Divers

[Divers][bsummary]

Konyaspor

[Konyaspor][grids]

Fundesport

[Fundesport][bleft]

Cameroun

[Cameroun][twocolumns]

Confidence de Samuel Eto’o : « La politique n’est pas mon rêve »



« J’ai mis un stop définitif en 2014. Une génération arrive, elle a gagné avec brio la dernière CAN. C’est à elle de briller, sans moi, c’est définitif ! ». C’est la parole d’un ancien international camerounais Samuel Eto’o.


A la CAN 2019, le camerounais a fait savoir qu’il sera dans les tribunes, en donnant des conseils. « Mais je ne prendrai pas la place d’un jeune qui rêve de donner un titre au Cameroun. J’ai offert dix-sept ans de ma carrière à ce beau pays », dit-il.




S’agissant de la sélection camerounaise, l’ancien international Eto’o a soutenu qu’il ne sait pas encore s’il sera entraîneur du Cameroun ou pas. « J’ai gagné comme joueur, j’ai bon espoir de gagner comme entraîneur. C’est mon rêve. Il y a eu de grands entraîneurs africains en Afrique mais pas en Europe, car on ne nous a jamais donné l’opportunité. J’espère avoir un banc de touche un jour. Après ma carrière, je vais passer les diplômes, j’irai faire les stages, j’irai à l’école pour apprendre », explique t-il.

Concernant la politique, Eto’o n’en choisi pas pour le moment. Evidemment, il indique que chacun a son destin. « Ce n’est pas mon rêve. Depuis longtemps, via ma fondation et avec mon argent, je m’engage pour la réussite de l’Afrique. J’offre des bourses à des étudiants, je participe à la construction d’un hôpital, j’aide des gens à aller se soigner en France et en Espagne, etc. C’est du concret. Je m’efforce de changer les mentalités, de mettre le travail et l’excellence au centre de tout », tient-il à préciser.

Avec AfricTelegraph

Aucun commentaire:

Fashion

[Fashion][grids]

Vidéos

[Vidéos][bsummary]